A la Une (2)

Les salariés de l'AFPA, de Pole Emploi et du ministère du travail, ensemble à la manifestation du 9 octobre

Manif-09102018réd-compressor

 

Accueil

Sapin : 200 Millions €, "ce n'est pas une somme très importante pour mon propre budget"...pour les contrats de génération !

Le ministre Sapin était invité par FranceInfo le 12 Décembre en fin de journée.

L'interview dure près de 9 minutes. L'AFPA n'est jamais évoqué.

On y parle du taux du livret A, du taux d'inflation, du contrat de génération, etc...

Le journaliste demande au ministre comment on finance le contrat de génération. 

Le ministre Sapin commence par comparer le coût du contrat de génération pour les finances de l'Etat et  le coût pour la société du chômage des jeunes puis, et c'est là que cela devient très intéressant pour nos propres problèmes à l'APFA, il répond que pour l'année 2013 la montée en puissance du contrat de génération coûtera 200 Millions et qu' "au niveau du budget de l'Etat, ou de mon propre budget, ce n'est pas une somme très importante, nous pouvons parfaitement le financer..."(3' 30 s de l'interview)

Pourquoi alors toutes ces interrogations, enquêtes, conciliabules, intentions, déclarations, rétractations, hésitations... pour trouver 200 Millions € pour l'AFPA ? L'absence de formation des adultes n'entraîne-t-elle pas non plus un coût social énorme pour la société ? Manque à gagner sur la valeur ajoutée, emplois non créés, désindustrialisation, coût des allocations chômage, coût des soins...

Qu'est-ce que le gouvernement attend alors ?

Presque tous les Directeurs(rices) de Centre sont nommé(e)s

Le site de la direction - Agora - publie une liste de 94 directeurs(rices) de centre (sur les 112 prévus)

La voici :

Alsace :

  • Colmar (centre de référence nationale BTP : Etudes et Bois) : Hervé L’HOTELLIER
  • Mulhouse : Antoine SCHMUTZ
  • Strasbourg et l’antenne de Soultz : Patrick BERNEDE

 

Aquitaine :

  • Agen : Jean-Luc FAUCHER
  • Bayonne et l’antenne de Mont-de-Marsan : François PAYEN
  • Périgueux-Boulazac : Monique LAJUGIE
  • Bordeaux-Caudéran (centre de référence nationale BTP : Gros-Œuvre) : A pourvoir
  • Bordeaux-Bègles (centre de référence nationale Industrie : Aéronautique)  / Bordeaux-Pessac : A pourvoir
  • Pau : A pourvoir

 Auvergne :

  • Clermont-Beaumont (centre de référence nationale industrie de Process) : Steeve HANS
  • Puy-en-Velay : Valérie SOULIE
  • Montluçon, les antennes de Moulins et Vichy : Christian LOREN
  • Saint-Flour/Aurillac : Dominique GRANDCLEMENT-CHAFFY

 

De l'usage délictueux des CDI de « chantiers » (CDIC) à l'AFPA

De l'usage délictueux des CDI de « chantiers » (CDIC) à l'AFPA

 

Résumé du tome 1: comment faire des économies substantielles sur le dos des précaires: proposer un CDIC après 18 mois de CDD permet quel que soit le choix de la victime de faire l'économie de son indemnité de précarité.

 Mais tenez-vous bien le tome 2 est beaucoup plus croustillant:......!!!!

 Chapitre 1: Pour un appel d'offres remporté de 3 ans (ci-après dénommé "CHANTIER"): faire des CDIC de 1 an renouvelables !!! Cela permet plus de souplesse, plus de pression sur les salariés et des anciennetés qui, si l'on manœuvre bien, peuvent rester inférieures à un an (avantageux pour l'indemnité de licenciement).

 

Plan de refondation au CCE : SUD dénonce la consultation

Déclaration SUD sur le projet de plan de refondation CCE du 11 et 12/12/2012

Vous nous demandez notre avis sur votre projet de plan de refondation.

1)Dénonciation de cette consultation

Dans quel cadre cette consultation s’inscrit-t-elle ?

A la demande de l’Etat la direction de l’AFPA a élaboré un projet de plan qui permet à l'Etat de s’exonérer de ses responsabilités passées, présentes et futures. Il se peut que L’Etat souscrive ou fasse souscrire des titres participatifs et c’est tout. L’AFPA devra rembourser ce prêt et payer des intérêts. Aucune subvention de l’Etat n’est prévue pour le financement de la formation qualifiante des demandeurs d’emploi. L’Etat positionne l’AFPA comme une vulgaire entreprise conduite à réduire ses effectifs et le nombre de ses centres pour son sacro-saint équilibre financier. Comme nous l’avons dit au conseiller social du 1er Ministre, c’est le responsable qui fait payer une des principales victimes.

Intervention de Michel Delebarre en faveur de l'AFPA

Dunkerque le 3/12/2012

Michel Delebarre, ancien ministre et sénateur-maire de Dunkerque, est intervenu auprès de Thierry Repentin pour soutenir l'AFPA à la demande de l'union locale SUD Solidaires.

L'ancien ministre du travail réaffirme le rôle essentiel que joue l'AFPA comme opérateur du service public de l'emploi et demande que l'on conforte l'association dans ses missions et ses capacités d'agir.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Michel Delebarre AFPA(1).pdf)Michel Delebarre AFPA(1).pdf[ ]549 Kb

1ères photos de la table ronde et verbatim

réductionDSCF4837

De gauche à droite :

Roland Audrerie, Secrétaire du CCE de l'AFPA

Hervé Dufoix, DRH AFPA

Yves Clot, professeur au CNAM (auteur du Travail à coeur)

Jean Marie Durand, journaliste au Inrocks

Jean-Luc Cipière, Ergonome FAC et spécialiste des expertises CHSCT

 

DSCF4838

 A droite, Hervé Flamant, président de la Commission des conditions de travail du CCE de l'AFPA

DSCF4843

Entre Jean Marie Durand des Inrocks et Jean-Luc Cipière, Jean-Luc Tomas du CNAM.

Verbatim de la Table ronde sur les conditions de travail

7/12/2012 à la Bourse de Travail- Paris République

"Si un tournant n’est pas pris, si le professionnalisme ne se développe pas en France, la France n'a pas d'avenir."

Une centaine de salariés de l’AFPA s’étaient rassemblés à la bourse de travail de la place de la République à Paris pour participer à la table ronde sur les conditions de travail à l’AFPA.

Après les introductions par l’animateur de la table ronde (Jean Marie Durand des Inrocks) et par le secrétaire du CCE, Roland Audrerie, le président de la commission Conditions de Travail du CCE, Hervé Flamant (qui remplacait Serge Auffan encore en congé maladie) a présenté le Livre Noir, la synthèse des expertises déclenchées dans l’ensemble des régions de France et l’analyse faite par la commission de l’explosion des risques psychosociaux, principalement axée sur l’oubli du travail à l’AFPA.

Décentralisation : la première version du projet de loi dévoilée

Publié sur les echos.fr le 06/12/2012

Selon une première version du texte qui sera arbitré lundi par Matignon les régions auront plus de pouvoir. De nouvelles taxes sont instaurées.

Dernière ligne droite pour le projet de loi de décentralisation. Alors que la réunion d'arbitrage doit avoir lieu lundi à Matignon, le texte de l'avant projet de loi, très dense, contenant 79 articles a commencé à circuler ce jeudi en fin d'après midi dans sa version du 27 novembre (voir pièce jointe).

Négociation emploi : si le Medef écoutait les DRH

Publié sur usinenouvelle.com le 05/12/ 2012

Lors d’une conférence de l’AJIS (Association des journalistes de l’information sociale) ce mercredi 5 décembre, les DRH, d’Areva et d’Air France et l’ex DRH de Thales ont défendu un nouvel outil pour éviter les plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) dans les entreprises en difficultés. Une proposition qui n’est pour l’instant pas présente dans le document proposé par le patronat.

Et si sur la négociation sociale entre patronat et syndicat initiée au début de l’automne 2012 et qui doit se terminer en janvier 2013, on écoutait les praticiens plutôt que de se crisper sur des positions idéologiques ? C’est l’avis de la branche française du cercle des DRH européens qui mettait ce matin sur la table une proposition par la voix d’Yves Barou, son président, Loïc Mahé DRH de Thales jusqu’en juillet dernier, Véronique Rouzeaud, DRH d’Areva, et Xavier Broseta, DRH d’Air France. En gros, les DRH en ont marre d’être condamné à faire des accords de GPEC (gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences) quand tout va bien et des PSE quand tout va mal.

Hervé Estampes, copilote à l'Afpa

Publié sur les Echos.fr le 06/12/2012

La vie est un roman, pour Hervé Estampes. L'avion, perché sur une table dans son bureau chez Lowendalmasaï, en témoigne. C'est une maquette de Transall, comme celui que le futur directeur général de l'Afpa a posé sur le sol de Kuweit City, lors de la première guerre du Golfe. Identique, aussi, aux gros-porteurs que cet ancien militaire, devenu énarque, puis magistrat à la Cour des comptes après avoir été l'un des plus jeunes commandants de l'armée de l'air, a piloté en ex-Yougoslavie, au Rwanda, au Tchad…

Les salariés de l'Afpa devant Pôle Emploi

Publié sur l'union.presse.fr le 06 /12/2012

 

REIMS (Marne). Petite opération de sensibilisation, hier, de l'intersyndicale de l'Afpa pour dénoncer la situation actuelle de la structure.

L'ASSOCIATION de formation professionnelle pour les adultes (Afpa) ne va pas bien. les comptes sont dans le rouge que ce soit au niveau national ou local. En Champagne-Ardenne, le déficit est estimé à 2 millions d'euros environ. Les salariés et les représentants syndicaux craignent d'ailleurs que l'année 2013 ne soit synonyme de cessation d'activité. Rien de moins. et c'est bien pour alerter sur leurs conditions que plusieurs représentants de l'intersyndicale ont réalisé une distribution de tracts devant les portes de Pôle Emploi, la structure qui leur « envoie » des candidats à la formation. « Ce que nous voulions faire ici, c'est dénoncer le fait que nous soyons devenus une véritable entreprise. Depuis l'ouverture de la concurrence, on sent bien que l'Afpa est reléguée à un organisme de formation comme un autre. Or, nous avons une mission de service public, nous ne sommes pas là pour faire des profits », confie Mohamed Meddahi, salarié au centre de Reims. Cette ouverture à la concurrence, initiée dans le courant de l'année 2010, a eu des effets ravageurs sur la fréquentation des formations.

Page 68 sur 70

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates