A la Une

compresseDSC 1402

Pour accéder à l'Album photo, se connecter

Connexion

           | 

Accueil

Préparation des élections des représentants du personnel au Conseil d'Administration de l'EPIC, une réunion Grand Guignol avec la direction

SUD, alors que la réunion commence, fait remarquer que le texte de l'article 11 du décret qui régit cette élection prévoit de consulter uniquement les OS représentatives ; la direction (qui n'a semble-t-il pas bien lu) a pourtant convoqué la CGC et la CFTC. Et pour éviter de reconnaitre qu'elle a fait une erreur (ou pire qu'elle souhaitait imposer cette présence illégale), inverse les rôles et demande aux syndicats de se prononcer sur leur présence ...Chercher l'erreur !

La Direction présente un ensuite un rétro-planning qui fixe la date de l'élection dans la semaine du 5 au 13 avril 2017.

S'ensuit quelques échanges sur les listes électorales nationales et le risque d'erreur (oh, là aussi ?). Il est rappelé que le décret prévoit que c'est le salarié qui doit faire la démarche auprès de sa RH s'il n'est pas sur la liste (dans les 5 jours qui suivent sa parution). Les OS s'interrogent : et ceux qui ne doivent pas y être, comment vont-ils se signaler ?

SUD intervient à nouveau et demande à la direction : qui a fixé la date de l’élection ?. Nous ! répond la direction.

Et pourquoi ne respectez-vous pas l'article 4 du décret qui prévoit que c'est le Conseil d'administration qui décide de la date des élections ? demande SUD. Or le Conseil d’Administration n’est pas encore formé et sa 1ère réunion a lieu en principe le 27 février !

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (note élections OS 14022017.pdf)note élections OS 14022017.pdf[ ]381 Kb

Ratification de l'ordonnance AFPA par le Sénat : le texte

http://www.senat.fr/seances/s201702/s20170209/s20170209004.html#section442

Mme la présidente. L’ordre du jour appelle la discussion du projet de loi, adopté par l’Assemblée nationale après engagement de la procédure accélérée, ratifiant l’ordonnance n° 2016-1519 du 10 novembre 2016 portant création au sein du service public de l’emploi de l’établissement public chargé de la formation professionnelle des adultes (projet n° 318, texte de la commission n° 357, rapport n° 356).

Dans la discussion générale, la parole est à Mme la secrétaire d’État.

Mme Clotilde Valter, secrétaire d’État auprès de la ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Madame la présidente, monsieur le rapporteur, mesdames, messieurs les sénateurs, l’année 2017 constitue un tournant très important pour l’AFPA, l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes.

Ratification de l'ordonnance AFPA : séance publique du Sénat

Compte rendu SUD FPA CCE AFPA 26 01 2017

Compte rendu SUD FPA CCE du 26 01 2017

Générique : (par ordre d’apparition) :

  • Les élus du CCE
  • Direction : Florence Menu (RH), Françoise Tirilly (DRH A), Christophe Mettot (DRH), Rémi Bordet (DDSP), Pascale d’Artois (DG), Christophe Donon (DGD), Ghislain Brocart (DF) et Christophe Sadok (DI)

Premier CCE de l’AFPA EPIC…sans tambours ni trompettes

Consultation sur la politique sociale

Il fallait d’abord rendre un avis sur la politique sociale (depuis les lois Rebsamen, les comités d’entreprise ne rendent plus d’avis détaillés mais sont obligés de les regrouper 3 fois par an (stratégie de l’entreprise, aspects économiques et aspects sociaux).

Avant de rendre cet avis, comme l’examen du Compte Pénibilité n’avait pas pu avoir lieu (la direction une fois de plus n’ayant pas envoyé les documents avant la réunion), SUD FPA a fait une déclaration pour dénoncer le peu d’ambition de ce compte et la méthode employée par la direction pour que très peu de personnes soient concernées à l’AFPA.

Lettre ouverte au président Charbonnier

Le 20 Janvier 2017

Monsieur le Président,

En qualité de représentant syndical SUD FPA pour AFTRAL et Unions, je m’adresse à vous afin d’obtenir des réponses aux attentes actuelles des salariés et de notre organisation syndicale.

Le sujet est l’emploi, la politique de recrutement pour nos centres AFTRAL, et le recours toujours plus présent à la sous-traitance des actions pédagogiques, notre cœur de métier.

Nous avons besoin d’embauches, aussi bien en formateurs qu’en personnels administratifs, et pas seulement en CDD, intérim ou contrats aidés…

Il y a quelques années, notre DIR (Ouest) interdisait quasiment, sauf besoin exceptionnel, le recours aux intervenants.

Aujourd’hui, nos effectifs formateurs et la gestion de la production ne permettent plus d’effectuer nos missions sans le renfort, voire la prédominance (sur certains Centres) des FPPH.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (20.01.17_loïc_charbonnier V1.pdf)20.01.17_loïc_charbonnier V1.pdf[ ]86 Kb

Cap Plein SUD IDF Janvier 2017

EDITO

Ca y est, c'est fait : l'AFPA est Morte ! (Vive l'AFPA ?). Depuis le 1er janvier 2017, l'Association n'est plus ! Finie ! Rayée des textes officiels tels que le Code du Travail, le Code des Impôts, le Code de la Sécurité Sociale, … À la place, un EPIC dont il ne faut pas dire le nom, à l'instar de Voldemor dans la série Harry Potter. Juste un « Établissement mentionné à l'article L5315 1 ». Et que nous ont apporté les généreux parrains sur les fonts baptismaux ? Un « patrimoine », évalué pour l'Ile de France à un peu plus de 44 millions d'€uros. Cadeau fait à l'AFPA, certes, mais cadeau empoisonné. Car, maintenant que l'AFPA est « propriétaire » de tout ce patrimoine, il va falloir en assumer toutes les charges financières. Et la première à se présenter, ça va être la taxe foncière : un peu plus de 300 000 m² de surface foncière sur lesquels reposent un peu plus de 125 000 m² de surface bâtie, ça va coûter combien ? Si on devait faire une simple règle de 3, et qu'on compare ce « patrimoine » à celui d'un propriétaire d'un pavillon de banlieue, qui ferait 125 m², sur un terrain de 300 m², et qui paierait, disons 1 000 € de taxe, ben alors l'AFPA devrait sortir mille fois plus, soit 1 million d'€uros. C'est pas ça qui va arranger l'E.B.E. comme l'a souhaité notre directrice régionale dans sa présentation des vœux aux salariés. Et c'est pas fini, comme le dit la pub pour un opérateur téléphonique. Car maintenant que l'État n'est plus propriétaire, il va pouvoir exiger de l'AFPA qu'elle respecte la loi en matière d' « obligation d'accessibilité des ERP [Établissements Recevant du Public – NDLR] aux personnes Handicapées ». Plus les travaux de maintenance des bâtiments, qui avaient été repoussés depuis des années jusqu'à ce que chacun sache qui devrait les payer. Maintenant, on sait ! Bref, non seulement ce quinquennat n'aura pas sauvé l'AFPA, mais il l'aura plombée durablement, si ce n'est définitivement.

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (cap plein SUD Idf janvier 2017.pdf)cap plein SUD Idf janvier 2017.pdf[ ]290 Kb

AFPA : votre temps de déplacement enfin reconnu !

voiture afpa

Vous souvenez-vous ? SUDFPA a fait paraître début 2016 un tract pour alerter le personnel sur les temps de déplacement… en effet, la direction Grand Est appliquait abusivement à tous les déplacements depuis plusieurs années une décision unilatérale de la direction avec un total mépris de la loi.

Malgré des demandes répétées dans le cadre des instances représentatives du personnel, la direction faisait la sourde oreille….

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (SUD FPA victoire déplacement.pdf)SUD FPA victoire déplacement.pdf[ ]142 Kb

Analyse du CRE AFPA Languedoc Roussillon Janvier 2017

Production 2015, 2016, 2017

Entre 2015 et 2016 l’activité en Languedoc Roussillon a augmenté de 7.30% pour atteindre 2 447 067 HTS. Dans le même temps, nous perdons 21 CDI pour 8 CDD de plus.

 La productivité a donc fait un bond énorme et parallèlement le nombre de salariés licenciés pour inaptitude médicale est passé de 0,8% en 2015 à 4% en 2016. Voilà le résultat humain de la course sauvage à l’EBE (excédent brut d’exploitation : différence entre les recettes et les dépenses).

 Quelle a été la reconnaissance envers les salariés pour ce bond de productivité ? Quels ont été les moyens supplémentaires accordés ?

 Notre DR nous annonce qu’en 2015 l’Occitanie a produit 2% d’EBE, 4% en 2016 et la projection sur 2017 serait de 6%.

Adoption en première lecture du projet de loi "EPIC AFPA"

Bonne année Madame la directrice générale

Au nom de nos adhérents et du personnel que nous représentons, SUD FPA vous remercie des vœux que vous lui avez adressés, vœux si chaleureux et plein d’attention !

Merci d’avoir souligné :

  • -       la souffrance endurée par le personnel depuis des années, les effectifs en chute constante, les situations dramatiques, les suicides,
  • -       les mesures que vous allez prendre montrant que le travail et la qualité du travail sont les fils directeurs de votre politique,
  • -       la reconnaissance salariale qui ne saurait tarder.

La santé du personnel et la réussite des stagiaires sont donc vos priorités. Bravo ! Vous avez ainsi répondu aux vœux exprimés en fin d’année par le personnel (notamment lors du CCE du 20/12/2016).

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Voeux dartois VD.pdf)Voeux dartois VD.pdf[ ]270 Kb

Page 9 sur 64

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - 13 Place du Général de Gaulle 93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates