Bilan salarial AFPA 2017

SUD FPA publie le bilan salarial 2017 (voir les pièces jointes attachées en bas d'article) pour que les salariés puissent se rendre compte par eux-mêmes de la réalité du pillage des ressources organisé par la hiérarchie de l’AFPA à son profit.

Les salariés seront notamment attentifs à la différence entre leur AME (appointement minimum de l’emploi) et l’AIB (appointement individuel de base) moyen de leur emploi. Ils verront que l’AME d’un formateur classe 9 se monte à 1 981 € et l’AIB moyen à 2 006 €, soit une différence colossale de 25 euros…

Par contre, l'AME d'un directeur de centre (classe 14) s’élève à 3 095 € et son AIB moyen à 4 477 €, la différence est de 1 382 €....là on ne rigole plus, c'est du lourd !

Ne parlons pas des directeurs de groupe 3 (AME 4 178 € et AIB moyen de 9 778 €)

Comme la haute administration qui ne travaille plus pour le service public mais pour ses propres intérêts, les managers de l’AFPA ne travaillent plus pour le développement de l’AFPA mais pour maximiser leurs gains.

Le comportement de la DG suit le même schéma, quand insatisfaite d’un salaire déjà très élevé elle va réclamer du rab à Bercy qui le lui accorde ! 

SUD FPA publie également le projet d’accord sur les augmentations de salaires en 2018. Les salariés verront que des promotions sont jugées nécessaires au fonctionnement de l’AFPA ! Devinez pour qui !

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

SudFPA RSS

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates