manifestation 17 12 CH ARD Reims

Grogne des salariés de l’Afpa

manifestation 17 12 CH ARD Reims

L’Union

La colère des salariés de l’Afpa est toujours présente. Hier, ils ont manifesté devant la Maison de l’Emploi.

REIMS (Marne). Hier, une trentaine de salariés de l’Afpa manifestaient devant la Maison de l’Emploi. Toujours aussi inquiets pour leur avenir.

Ils ne lâchent rien. Et craignent toujours pour leur avenir. Après s’être réunis devant les portes de Pöle Emploi une trentaine de salariés rémois de l’Afpa (l’organisme de formation des adultes) se sont réunis hier devant un autre endroit symbolique de la cité des sacres : la Maison de l’Emploi, place Stalingrad.

 

Quelques semaines après leur première action, ces employés comptent bien continuer à faire entendre leurs voix. « S’il y a bien un plan de refondation prévue par notre direction nationale, nous n’avons toujours pas les chiffres qui vont en face de ces données », explique Denis Brocard, représentant de l’intersyndicale.

Le flou artistique demeure donc autour de l’avenir de cet organisme déficitaire tant au niveau national qu’au plan local. En Champagne-Ardenne, l’Afpa présente un passif de près de deux millions d’euros. « Une première catastrophe a déjà été évitée au mois de juillet, mais on attend toujours avec inquiétude les nouvelles données de l’année 2013 », continue le syndicaliste.

Le paradoxe

Et force est de constater que la chute de l’Afpa serait un cataclysme. Mais aujourd’hui, les formations dispensées sont loin d’être complètes. Sur l’ensemble de l’année 2012, il va nous manquer environ 2 500 personnes.