Versant SUD Auvergne Décembre 2018

« Ca ne pouvait pas durer » ou petite histoire de comment on en est arrivé là.

Alors qu’a été annoncé le 18 octobre dernier le projet de fermeture du centre du Puy en Velay (28 salariés encore rattachés) il semble intéressant de faire un petit retour historique sur comment on en est arrivé là ‘ ….et au passage de prouver qu’à l’AFPA à coté de ‘Prepa Compétences, il y a ‘promo incompétences’ .

Car sous ce titre emprunté à nos camarades d’Ile de France qui constate le même phénomène, se cache la triste réalité du management du centre du Puy en Velay depuis des années …attention : ce que vous allez lire là va sans doute vous amener à vous dire « bah mince alors, c’est aussi le cas dans mon centre » c’est normal c’est un phénomène national.

 Donc Le centre du Puy en Velay a connu jusqu’en 2010 environ de fastes heures. Créé en 1977, il a accueilli jusqu’à 200 stagiaires….Evidemment, c’était la période faste nous dira t on …La subvention tombait….et on formait !

 Avec l’apparition des appels d’offres vers 2009, il était important de préparer le virage et de nommer un (ou une) meneur d’hommes, un fin communiquant et surtout un bon promoteur de l’AFPA… On ne fut pas déçu….On nous envoya D. Ramos…..Il restera surtout célèbre pour sa pratique du tango, beaucoup moins pour son action au centre, quoiqu’il ait utilisé avec application sa capacité à esquiver les problèmes comme on virevolte autour de sa partenaire de danse argentine…..

Il suffit de regarder la vidéo (sur youtube) où il s’essaye à faire la promotion du centre du Puy en Velay Catastrophe…Un bon point cependant pour lui : Il avait bien conscience de son inaptitude vendre l’ AFPA, lui qui préférait notamment envoyer l’ ASE de St Flour aux réunions du SPE (il était aussi directeur de ce centre…qui a fermé- tiens tiens – en 2015)….Bref, il quitta son poste peu de temps après l’arrivée d’un Xiéme DR Auvergne qui a sans doute évalué très rapidement la capacité du bonhomme…Mais quand même en 6 ans, il en a fait du mal…

 Janvier 2013, le déclin du centre est déjà bien entamé ; une nouvelle équipe arrive…Directrice et RF car la RF en poste depuis un an a aussi dû dégager en quelques jours….Faut dire qu’elle avait pour chef le D Ramos, qui n’a pas manqué de lui mettre tous les bâtons dans les roues possibles.. Bien plus compétente que lui et moins aguerrie au tango sans doute, ça ne pardonne pas….

 Bref, une nouvelle équipe arrive …ah enfin ! une directrice, pour laquelle visiblement ce n’est pas une promotion (elle avait un bon poste à la DI de Toulouse) et un manager de formation venu de St Etienne venu se mettre au vert au Puy…

Et là, on allait voir ce qu’on allait voir….bah on a vu….Les relations avec nos partenaires locaux se sont vite dégradées (au point qu’en mai 2018 la directrice régionale- par interim ) nous a dit son extrême étonnement des très mauvais rapports entre Pôle Emploi et le centre….pourtant c’était bien l’équipe de management local qui était l’interlocutrice depuis plusieurs années avec l’agence…idem dans les rapports avec la mission locale, la DIRECCTE, etc …c’est simple ils préféraient voir les sous fifres que les chefs et nous avions en tant qu’élus fait remonter les alertes que nous recevions par ailleurs….mais l’orgueil est tenace…..Et concomitamment (et sans doute en conséquence) le centre a continué son déclin….jusqu’à tomber à 8 stagiaires au moment du départ de la directrice, en juin 2018….

Juin 2018 justement….le plan de restructuration est déjà dans les tuyaux (depuis des mois sans doute) les DR travaillent à lister les postes à supprimer…en douce….Or depuis septembre 2017, le centre du Puy n’a plus de direction qu’en pointillé…la directrice est en arrêt maladie plusieurs mois, et on voit défiler les directeurs par ‘intérim’…qui n’hésitent pas à se présenter ainsi aux partenaires locaux (on image l’effet sur ces eux ) Chacun de ces fantômes se vantent que LUI ( ou elle) va rétablir le dialogue et que tout va s’arranger….mais le déclin ne s’enraye pas…et les ateliers ferment…aucun remplacement de formateurs, des actions ponctuelles non reconduites…bref, un bilan sans appel au bout de 5 ans de présence de la direction en place : zéro pointé.

 Et bien, il n’en faut pas plus pour que la directrice soit promue ! et la voilà qui part, en catimini quand même, y a des limites au courage, se disant à la fois directrice de son nouveau centre et directrice par intérim ( et fantôme) du centre du Puy !

 Mais l’inspection du travail, alertée par le CHSCT, constatant l’absence ‘ physique ‘ de direction, exige de la DG que soit nommé un directeur….vite vite, fouillons dans les placards dorés….et pouf, par magie mi juillet nous arrive un ancien Directeur Régional qui roupillait sans doute quelque part ( tout en ayant surement conservé son salaire de DR Le voilà propulsé ‘ relais managérial appellation toute nouvelle , pour dire à l’inspecteur ‘ vous voyez , y a quelqu’un’.

Bon évidemment c’est pas bien glorieux un ancien DR , mis sur la touche , qui vient ouvrir et fermer les portes dans un centre aussi prestigieux que ‘ le Puy en Velay ‘ qui ne compte plus qu’une section qui tourne…..Mais attention, c’est ( dixit lui-même) un ‘spécialiste de l’accompagnement’….Oui enfin de spécialiste , on le pointe – et il s’en vante – dans quelques conseils d’administration d’associations à but social…ça fait bien de s’occuper des pauvres….mais pas de trop près quand même ça peut salir le beau costume assorti à sa montre.

 Il commence par faire mine de s’intéresser aux salariés du centre …’ je reçois tous ceux qui en ont besoin ‘ mais seul à seul hein, le collectif c’est dangereux……On pensait avoir hérité de mère Thereza de l’AFPA…Mais il nous raconte surtout sa vie à lui….coté écoute, faudra repasser. L’été s’écoule tranquillement, le bonhomme ne vient pas très souvent : y a pas grand-chose à faire et surtout pas d’aller chercher du boulot pour le centre, c’est pas son truc, lui il est là ‘ parce que LA DG me l’a demandé ‘ c’est un peu court …

 Le 18/10 arrive….c’est l’annonce de la fermeture du centre du Puy .Oh là là , ça c’est difficile à annoncer, même en tremblant…mais faut bien, poussé qu’il est par les salariés déjà au courant…. et puis, il est spécialiste de l’accompagnement tout de même ! d’ailleurs jugez plutôt : à une collègue qui lui fait part (en public) de son inquiétude pour l’avenir, il répond qu’elle peut d’ores et déjà s’inscrire à Pole Emploi…et de bon conseil en plus ! tout est à l’avenant….

 En DP, nous dénonçons la non réponse à un appel d’offres que nous aurions pu, preuves à l’appui, remporter…aussitôt dit, aussitôt fait, il répond sur nos indications et nous l’avons !!! mais il nous redit qu’il n’est pas là pour trouver du boulot pour le centre…Ça on avait compris …d’ailleurs on le sent peu à l’aise dans le commercial. Lui son truc, c’e sont les tableaux et le pointage des gens ‘ où sont-ils? ‘Ont-ils rempli les bonnes cases’ ? un gestionnaire quoi…mais de l’ancien monde….mais promo incompétence oblige, le voici finalement promu ‘ manager AFPA TRANSITION AURA ‘ , avec mission de savoir ce que font les salariés d’AFPA TRANSITION et de trouver le ratio chiffre d’affaires par salarié…ça tombe bien, c’est son truc les chiffres et la chasse à qui fait quoi.

Et presque en même temps il est nommé ‘ directeur par interim du centre du Puy en Velay….car l’ex directrice a fini par jeter l’éponge suite au tollé des élus, auxquels dans un ultime mail ( elle n’a pas remis les pieds au Puy depuis juin 2018, et surtout pas pour l’annonce de la fermeture) elle leur rappelle qu’il faut la permission pour faire une assemblée générale…même pas honte !

 Bref, voici l’ex DR, directeur par interim d’un centre sans stagiaire qui vient deux ou trois jours par semaine ( fait pas pousser quand même et puis ‘ j’ai pas que vous à m’occuper ‘ nous a-t-il dit !!!) venant trainer son martyre au centre du Puy, au milieu de salariés plus que méfiants et qui ont bien vu les limites du personnage et de sa mission…d’ailleurs lui-même l’avouera le 21 novembre lors d’une action intersyndicale sur le centre du Puy, invité par une cinquantaine de manifestants à s’expliquer sur le ‘ comment on en est arrivé là’ : ‘ y a rien à faire ‘ ‘ c’est de la faute du conseil régional’ ‘ moi aussi je dors mal la nuit ‘ On a (presque) eu pitié de lui !

 A sa décharge, il n’est pas aidé…la MF arrivée mi 2014 s’active comme si elle avait du boulot ( elle a une formation à gérer tout de même !) Elle aussi est très appréciée des partenaires locaux….Elle aussi devrait sans doute bénéficier de ‘promo incompétence ’tant ses longs discours sans queue ni tête , tenus sans distinction, aux stagiaires , aux salariés aux clients etc etc n’ont rien à envier à notre ex directeur D Ramos. Nous lui promettons un bel avenir. Sinon ce serait vraiment du gâchis…

 

 

Sudfpa Auvergne / contactez nous par mail sudfpa.auvergne@gmail.com

11 décembre 2018 3:09 Publié par