Tous ensemble à Bobigny le 23 mai pour l’audience IC-CHSCT contre l’AFPA !

Dans sa motion du 22 janvier 2019, votée à l’unanimité, l’Instance de Coordination des CHSCT (ICCHSCT) a décidé de saisir la justice afin de faire suspendre la mise en œuvre du projet de nouvelle organisation jusqu’à ce que l’employeur ait pris les mesures appropriées pour garantir la santé et la sécurité au travail des salariés.

Lors d’une première audience, le 28/03/2019, la Présidente du tribunal avait bien proposé une médiation, acceptée par l’IC-CHSCT et par SUD FPA et par la CGT…mais refusée par la direction de l’AFPA, épaulée par les deux syndicats CFDT et FO, au motif qu’un accord sur « la qualité du travail et la prévention des RPS » était en cours de négociation…(voir notre article du 24/04/2019)

La Présidente du tribunal a dû renvoyer à l’audience qui se tiendra le jeudi 23 mai à 9H30 au Tribunal de Bobigny.

La question posée au tribunal est essentielle : quelle est la valeur de la santé des salariés de l’AFPA ? L’AFPA peut-elle continuer à porter atteinte à leur santé comme elle le fait depuis plusieurs années, ainsi que les experts de l’IC-CHSCT l’ont rappelé ?

Cette question, et la réponse qui lui sera apportée, concernent tous les salariés de l’AFPA qui vivent quotidiennement des situations de surcharge de travail et des troubles et risques pyschosociaux.

SUD FPA appelle tous les salariés de l’AFPA à défendre leur santé en se rassemblant en nombre devant le tribunal de Bobigny le 23 mai.