Déclaration SUD FPA à la réunion de négociation « Elections Professionnelles » du 11/07/2019

SUD FPA, comme la CGT, s’interroge sur la mise en forme de la direction de son compte rendu de réunion du 04/07/2019 donnant de l’importance aux interventions de certaines organisations syndicales. La représentation de proximité et les délégués syndicaux locaux ne sont pas des thèmes dont le monopole serait détenu par certaines organisations syndicales. Le code du travail, article L2141-7, impose pourtant à la direction le respect d’une obligation de neutralité.

De surcroît, lors de la réunion du 4 juillet, SUD FPA s’est vivement opposé à l’esprit dans lequel la direction a décidé de poser la nouvelle organisation sociale : celle-ci devrait participer aux économies que devrait réaliser l’AFPA. Non seulement, SUD FPA ne partage pas cet objectif d’économies mais encore comme nous l’avons dit à cette réunion de négociation, les ordonnances Macron ont déjà gravement abîmé la représentation du personnel, la direction n’ayant pas besoin d’en rajouter ; Et puis si économies il y avait à réaliser, SUD FPA précisait que la direction nettoie d’abord dans son jardin. Si nous étions la CFTC, nous pourrions dire que la direction veut ôter la paille qui est soi-disant dans l’œil syndical alors qu’elle ne regarde pas la poutre plantée dans le sien. (Evangile de Luc, 6,41)

Nous demandons donc que le compte rendu soit corrigé en ce sens. Dans le cas contraire SUD FPA considérerait que cette omission est volontaire et qu’elle participe au parti pris de la direction pour certaines organisations syndicales, à la violation répétée de son obligation de neutralité.

Par ailleurs, SUD FPA est absolument opposé au fait que le PAP soit proposé à la signature immédiatement, alors même que l’ensemble des négociations n’est pas terminé, n’a pas même encore débuté. Cela n’a aucun sens.

Enfin, SUD FPA demande que le contenu des accords et la structuration de l’ensemble des accords respectent au moins le cadre défini par le code du travail et parfois même le texte du code du travail.

À ce titre, SUD FPA fait le constat que les seules propositions de la direction se limitent au Code du Travail, qui est rappelé dans chacun des articles. Cela ne présage rien de bon dans la conduite des autres projets d’accord à négocier.