Déclaration SUD FPA et CGT AFPA à la réunion du CRE AFPA Nord Pas-de -Calais du 03/07 à Dunkerque

Monsieur le président du CRE,

Madame la directrice des ressources humaines,

Mesdames, messieurs les élus du CRE et représentants syndicaux,

Dans cette même salle, lors du CRE extraordinaire du 20 juin 2019 alors que les membres élus du CRE s’apprêtaient à rendre un avis sur le projet de réorganisation de l’Afpa, la délégation CFDT a fait lecture d’une déclaration mettant directement en cause les organisations syndicales CGT & SUD FPA, en les accusant d’avoir « une attitude irresponsable » et de se désintéresser « totalement des attentes des salariés ». Ces accusations sont graves, et nous les réfutons totalement.

Non, la CGT et SUD FPA ne sont pas des OS irresponsables !

Les OS CGT et SUD sont restées fidèles à leur ligne de conduite, une ligne d’ailleurs partagée par les 4 OS représentatives lors de l’annonce du plan en octobre et dans les semaines qui ont suivi cette annonce. Les OS CGT et SUD sont restées fidèles à leurs positions et continuent plus que jamais à se mobiliser contre ce mauvais plan de restructuration et de licenciements, construit avec amateurisme par la Direction générale, un plan soutenu depuis par les OS CFDT et FO.

Nous tenons à rappeler ici la décision du tribunal de Bobigny du 27 juin dernier qui ordonne à la direction générale de l’Afpa de suspendre la mise en œuvre de son projet de réorganisation jusqu’à ce que il ait été procédé une évaluation précise des risques psychosociaux et la présentation un plan de prévention des risques prévoyant des mesures primaires et des mesures permettant de garantir au personnel demeurant dans l’entreprise après la restructuration, des conditions normales de sécurité et de santé au travail compte tenu du niveau des risques de souffrance au travail et des risques psychosociaux.

La justice a entendu et reconnu comme légitime la demande de l’IC- CHSCT (pour rappel voté à l’unanimité par les 132 CHSCT), une demande soutenue, par les seules OS CGT et SUD FPA.

La CGT & SUD FPA sont tout simplement pour la défense de tous les salariés de l’Afpa de leur emploi et de leurs conditions de travail, leur sécurité et leur santé, déjà bien dégradées.

Les propositions de CGT et SUD ont fait l’objet d’une feuille de route, refusée par la DG

La CGT et SUD FPA restent sur les mêmes socles de revendications communes : travailler sur de vraies solutions alternatives permettant de maintenir les centres et de développer l’activité de l’AFPA et mise en place par la direction d’un plan de prévention des risques la santé et la sécurité et le développement des vrais projets alternatifs.

La préservation et la consolidation de nos missions de services publics est essentielle pour préserver un droit au maintien et à l’accès à des formations qualifiantes pour l’ensemble des citoyens.

En conclusion, je reprendrai une déclaration extrait d’un communiqué de presse datant de Novembre 2016 suite l’ordonnance du passage à l’EPIC au 1 Janvier 2017.

Déclaration du Président Yves Barou :

« Les engagements ont été tenus, les règles juridiques respectées, et les missions de service public clarifiées. L’EPIC sera créé au 1 Janvier 2017.Dans l’intérêt général, l’Afpa est ainsi pérénisée.Car, si l’Afpa n’existait pas, il faudrait l’inventer !! »