Après le succès de la journée du 22 novembre : maintenir la pression sur le gouvernement

Communiqué intersyndical

Les organisations syndicales CGT, CFDT, Force Ouvrière, SUD-Solidaires, CFE-CGC et CFTC de l’AFPA (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) se félicitent du succès de l’action qu’elles ont organisée ensemble le 22 novembre :

 

  • 3 000 salariés (soit 1 salarié de l’AFPA sur 3 !) se sont retrouvés à Paris pour manifester entre Montparnasse et la rue de Varenne

  • Une participation massive à la grève : 2 salariés sur 3 !

  • Des expressions de soutien à l’action engagée pour la préservation du service public de la formation qualifiante des adultes : stagiaires (pétition spécifique en circulation), population (15 000 signatures recueillies à ce jour), élus politiques (parlementaires, maires, etc.).

 

 

C’est un mouvement d’une ampleur exceptionnelle, qui illustre la force de l’exigence des salariés de voir le gouvernement prendre ses responsabilités pour la formation qualifiante des demandeurs d’emploi et des salariés subissant une restructuration.

 

Les organisations syndicales CGT, CFDT, Force Ouvrière, SUD-Solidaires, CFE-CGC et CFTC remercient tous ceux qui ont contribué au succès de cette journée ou qui ont apporté leur soutien.

 

Une délégation des 6 organisations syndicales a été reçue à Matignon par des représentants du cabinet du Premier Ministre et du Ministre de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage. Elle a porté l’exigence des manifestants et des grévistes : que l’AFPA ait de nouveau les moyens de répondre aux besoins en formation qualifiante du pays.

Les représentants du gouvernement ont renouvelé l’engagement de Jean-Marc Ayrault de « ne pas laisser tomber l’AFPA » mais ont refusé d’indiquer par quelles mesures concrètes ce soutien allait se traduire. Ils ont promis une réponse avant la fin de l’année et une rencontre avec le cabinet de Thierry Repentin.

 

C’est maintenant que les décisions concrètes doivent être prises ! La publication des derniers chiffres du chômage souligne encore une fois l’urgence sociale. Qui pourrait comprendre que dans un tel contexte le gouvernement laisse l’AFPA s’enfoncer dans une crise dont l’Etat lui-même est responsable ? C’est maintenant qu’il faut maintenir la pression.

 

Les organisations syndicales CGT, CFDT, Force Ouvrière, SUD-Solidaires, CFE-CGC et CFTC de l’AFPA appellent les salariés à se réunir partout en assemblée générale pour convenir des suites à donner au succès de la journée d’action du 22 novembre.

Dans l’immédiat, elles les invitent à poursuivre la signature de la pétition à l’adresse de la population et les contacts avec les élus politiques et les décideurs.

 

Montreuil, le 29 novembre 2012

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (Communiqué syndicats AFPA - 12-11-20 (5).pdf)Communiqué syndicats AFPA - 12-11-20 (5).pdf[ ]364 Kb

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

SudFPA RSS

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates