Que comprendre à l'annonce de la suppression de 550 postes à l'Afpa ?

[Lire la version pdf]

 plan im2

C'est par un communiqué du ministère de l'économie puis par la presse que l'on a appris que 550 postes seraient supprimés à l'Afpa en 2019. Le ministère du travail a fermé le ban en publiant son propre communiqué. Dans l'immédiat la direction de l'Afpa reste muette sur le sujet et les syndicats ne disposent pas davantage d'informations sur la mise en œuvre d'un plan de départ. Faut-il pour autant se réjouir d'un chiffre modeste au regard de ce que la rumeur annonçait?

Combien à partir ?

Même s'il paraît moindre qu'attendu, le chiffre de 550 départs est plus de deux fois plus élevé que celui des départs en retraite prévus l'année prochaine. En plus des candidats à la retraite il resterait donc à se séparer d'environ 350 salariés.

Mais dans la mesure où il est question d'Équivalent Temps Plein (ETP), dans ce scénario il faudrait que les 350 partants quittent le navire dès le 1er janvier pour que l'objectif soit atteint.
Les départs prendront sans doute plus de temps et les candidats à la retraite partiront eux aussi au fil de l'année. C'est pourquoi il y a fort à parier qu'il faudra pousser plus de 350 salariés vers la sortie pour satisfaire les exigences de Bercy. Plus les départs tarderont plus ils devront être nombreux.

Qui va être concerné?quels sites vont être touchés ?

plan im3Dans l'immédiat rien ne filtre en interne. Le mutisme de la direction laisse le champ ouvert à toutes les interprétations.
Pour en savoir plus il faudra attendre le CCE extraordinaire qui se tiendra le 18 octobre 2018 avec comme ordre du jour : «Remise en séance de documents relatifs à un projet de réorganisation de l’AFPA »
Rêvons un instant : après avoir découvert le fléau des "bullshit jobs" (Pour plus de détail lire "Bullshit Jobs : votre métier a t-il un sens?" [cf lien], ou lire le livre [cf lien] )  la direction découvrait que l'Afpa en était gravement malade et décidait soudainement de supprimer tous ces "jobs à la con" (cocheurs de case, rafistoleurs, larbins, petits chefs … ) et les tâches inutiles associées pour se recentrer sur sa mission première : bien former les stagiaires. Ainsi allégée l'institution retrouvait l'efficacité et le plaisir du travail bien fait.
Le vent d'économies entraînera plus probablement la fermeture de centres ou de sites détachés. Au-delà des 550 suppressions d'emploi comptabilisés, la réaction en chaîne des départs peut aller largement plus loin. Face à des propositions des mutations difficiles au regard de leurs contraintes personnelles, certains prendront d'eux-mêmes la décision de quitter l’AFPA.

Sabordage organisé : demain 550 départs et ensuite ?

Le journal l'Express écrit "En 2019, Pôle emploi devra faire mieux avec moins", gageons qu'une recette voisine sera appliquée à l'Afpa. Pour les salariés chargés de la production c'est une nouvelle fois la promesse d'une pression supplémentaire au travail adossée à la menace de mobilités forcées ou de licenciements qui se profile. Après avoir  sabordé nos moyens de bien travailler, il sera facile de nous reprocher nos manques de résultats et de justifier par la suite de nouvelles restrictions.
Le démantèlement de l'Afpa ne cesse de progresser depuis une dizaine d'années sans que rien ne l'arrête. Pour ce qui est des emplois, l'effectif permanent CDI chute de plus de 30% par rapport à 2008 dont 20% au cours des 6 dernières années**. Pourquoi la découpe progressive de l'Afpa s'arrêterait-elle et quelles seront les étapes suivantes ?

Halte au mépris des salariés et de leurs représentants

plan im1Il est sidérant de constater qu'il faut désormais passer par un moteur de recherche pour savoir à quelle sauce nous allons être mangés. Ni les élus et représentants syndicaux au CCE, ni les représentants des salariés au Conseil d'Administration n'ont été informés et consultés sur un sujet qui touche directement l'avenir des salariés.
L'institution et ses salariés dont le travail est plus que jamais indispensable aux citoyens méritent davantage de considération.
SUD FPA dénonce cette situation scandaleuse, halte au massacre !
Lors du CCE du 18 octobre SUD FPA interpellera la Directrice Générale de l’Afpa afin de connaître les modalités du plan de départ. Associés aux autres organisations syndicales, nous travaillons à l’élaboration d’actions prochaines avec les salariés.

La solidarité et l’engagement des salariés vont être déterminants face au projets qui s’annoncent.
Agissez maintenant avec nous, après il sera trop tard !

 

Évolution des effectifs CDI 2008-2017

  2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Formation 3882 3906 3786 3583 3470 3231 3136 3019 2901 2771
Orientation
et accompagnement
1316 1278 642 742 760 722 745 687 603 586
Appui :
adm, services…
2439 2328 1932 1770 1713 1629 1587 1486 1416 1346
Autres : management
audit,
développement
1899 1871 1774 1920 1983 1958 1916 2112 1863 1881
TOTAL 9536 9383 8134 8015 7926 7540 7384 7304 6783 6584
Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (plan550.pdf)Plan 550[ ]566 Kb

Cahier revendicatif Solidaires

cahier revendicatif Solidaires

SudFPA RSS

"Le système néolibéral  affaiblit progressivement le pouvoir politique (démocratie), au profit du pouvoir économique et financier (oligarchie). En favorisant ainsi le pouvoir de l'argent, on enlève au peuple toutes possibilités d'actions sur son destin. La démocratie devient virtuelle."
 
Syndicat SUD FPA Solidaires - Tour Cityscope, 3 rue Franklin -  93100 Montreuil -  01 48 70 52 18
2012 - Développé avec Joomla et BC
Free business joomla templates